Huiles essentielles pendant la grossesse : comment et lesquelles utiliser ?

Depuis des milliers d'années, les personnes en quête de remède naturel utilisent les huiles essentielles comme traitement naturel pour leurs maux. Même si elles sont naturelles et peuvent soulager les nausées, l'anxiété ou encore les maux de tête, elles ne sont pas toujours recommandées aux femmes enceintes. Quelles sont les huiles essentielles autorisées pendant la grossesse ? et celles interdites ?

Qu'est-ce qu'une huile essentielle ?

D'abord, les huiles essentielles sont une catégorie d'huiles aromatiques évaporées dérivées de plantes. Dans leur plante hôte, les huiles sont responsables de l'odeur caractéristique de la plante, attirent les organismes bénéfiques, repoussent les parasites nuisibles. De plus, ils aident la plante à se reproduire, à se régénérer et à guérir.

Ensuite, les Grecs, les Romains et les Égyptiens sont considérés comme les premiers humains à avoir exploité les nombreuses capacités des huiles essentielles. Ces peuples anciens ont mis au point les techniques utilisées par distillation et pressage. Ils utilisaient les huiles essentielles en raison de leurs propriétés curatives et médicinales, à des fins cosmétiques. De plus, Ils les utilisaient pour faciliter la méditation spirituelle et la relaxation.

Peut-on utiliser les huiles essentielles pendant la grossesse ?

Il est déconseillé d'utiliser des huiles essentielles pendant les 3 premiers mois de grossesse. En effet, elles peuvent potentiellement provoquer des contractions utérines ou nuire au développement du bébé. Des recherches supplémentaires doivent être menées sur le sujet, mais il vaut toujours mieux prévenir que guérir.

Les femmes enceintes doivent également éviter les produits et traitements d'aromathérapie au cours du premier trimestre. En effet, les huiles essentielles sont les principaux ingrédients utilisés en aromathérapie.

Les huiles essentielles interdites pendant toute la grossesse

Achillée millefeuile, Acore calamus, Ail, Ajowan, Aneth, Anis vert, Angélique, Armoise, Bois de Siam, Cannelle de Ceylan (feuille et écorce), Cannelle de Chine, Carvi, Cèdre de l’Atlas, Cèdre de l’Himalaya, Curcuma, Cyprès, Eucalyptus à cryptone, Eucalyptus globulus, Eucalyptus mentholé, Genévrier, Girofle (clou et feuille sauf accouchement), Hysope officinale, Katrafay, Lantana, Lavande stoechade, Menthe des champs, Menthe verte, Menthe poivrée, Menthe pouliot, Nard, Noix de muscade, Origan compact et vulgaire, Palmarosa (sauf accouchement), Persil, Romarin à camphre, Romarin à verbénone, Sarriette, Sauge officinale, Tagète, Thuya, Thym à linalol, Thym à thymol , Thym saturéoïdes, Valériane des Indes, Verge d’or, Zédoaire...

Les huiles essentielles autorisées à partir du 4ème mois de grossesse

L'utilisation de certaines huiles essentielles, en usage externe uniquement, est envisageable à partir du 4ème mois de grossesse avec accord au préalable d'un professionnel de santé.

Voici une liste non-exhaustive à partir du deuxième trimestre :

Basilic à linalol, Bergamote (avec ou sans furocoumarines), Bois de Hô, Camomille allemande, Camomille romaine, Cardamome, Cèdre de Virginie, Ciste ladanifère, Citron, Citron vert, Epinette noire, Eucalyptus citronné, Eucalyptus radié, Eucalyptus smithii, Fragonia, Géranium bourbon, Géranium Egypte, Gingembre, Iary, Inule odorante, Kunzea, Laurier noble, Lavande fine, Lentisque pistachier, Mandarine, Marjolaine à coquilles, Marjolaine à thujanol, Niaouli, Orange, Orange sanguine, Petitgrain bigarade, Pin laricio, Pin maritime, Pin sylvestre, Pruche, Ravintsara, Rhododendron, Rosalina, Tea tree.

Quelques conseils si vous décidez d'utiliser les huiles essentielles à partir du 4ème mois de grossesse :

  • Toujours prendre connaissance et respecter les conseils d'utilisation avant son usage (comme le dosage)
  • Ne jamais prendre les huiles essentielles par voie orale tout au long de la grossesse (sauf avis médicale contraire)
  • L'application sur la peau reste à privilégier (en évitant tout de même l'application d'huiles essentielles sur le ventre)
  • L'inhalation via un diffuseur ou un mouchoir de certaines huiles essentielles est possible

Par ailleurs, si vous souhaitez appliquer une huile essentielle sur votre peau, assurez-vous de les mélanger dans une huile végétale. De plus, testez la sensibilité d'une petite zone de votre peau avant d'en faire un usage général.

Les huiles essentielles pendant l'allaitement

Comme la grossesse, l'allaitement exige beaucoup d'effort pour le corps. Pendant l'allaitement, l'objectif est de maintenir un corps fort et sain qui soutiendra un nouveau-né en bonne santé.

Si le corps change considérablement pendant la grossesse, ces changements ne s'arrêtent pas à la naissance du bébé. Votre corps continuera de changer à mesure que vous vous adapterez à la vie post-partum. Vous devriez discuter de l'utilisation des huiles essentielles avec votre médecin avant de les utiliser pendant la grossesse.

Encore une fois, votre médecin est la meilleure source de conseils en ce qui concerne votre corps, votre bébé et toute préoccupation particulière que vous pourriez avoir.

Les risques pendant la grossesse ou l'allaitement

Certaines personnes peuvent avoir une réaction allergique ou une irritation de la peau après avoir utilisé des huiles essentielles. Vous êtes plus susceptible de faire une mauvaise réaction si vous souffrez de dermatite atopique.

Enfin, si vous avez une éruption cutanée rouge et qui démangent ou de l'urticaire après en avoir utilisé, contactez votre médecin. Ces symptômes sont souvent les signes d'une réaction allergique.

En outre, de nombreuses huiles essentielles sont spécifiquement dangereuses pendant la grossesse, soit parce qu'elles peuvent entraîner des complications.

Comment trouver des huiles essentielles de qualité ?

Voici quelques conseils pour trouver une huile essentielle de qualité :

  • Vérifiez l'étiquette. Une huile de bonne qualité comprendra le nom latin de la plante, des informations sur les ingrédients et la pureté.
  • Faites des recherches sur l'entreprise. Achetez les produits d'entreprises d'aromathérapie réputées qui ont une réputation établie et quelques années d'expérience dans le secteur.
  • Évitez les huiles parfumées. Recherchez des huiles essentielles de forme pure contenant 100 % d'huile essentielle, sans additifs ni agents de remplissage.

Les soins anti-vergetures sans huiles essentielles

Les Laboratoires Téane ont choisi de ne pas utiliser d'huiles essentielles dans ses formules pour que vous puissiez les utiliser en toute sécurité dès le premier mois de grossesse et pendant l'allaitement.

Tout d'abord, pour la prévention des vergetures, nous vous recommandons d'utiliser la Crème 1er Soin vergetures dès les premiers de grossesse. A partir du second trimestre, il faudra associer la Crème 1er Soin Vergetures à l'Huile Généreuse Apaisante pour améliorer l'élasticité de la peau.

Pour réparer la peau et atténuer des vergetures, nous vous conseillons le Baume SOS Vergetures. Il contient des actifs naturels et brevetés pour les vergetures de grossesse. Puis, pour raffermir la peau après l'accouchement, c'est le Lait Frais Raffermissant qu'il faudra ajouter dans sa routine de soin.

Bibliographie et lectures complémentaires

  • Aromazone, dossier thématique, huiles essentielles et grossesse, consultable ici.
  • Murkoff E. Heidi ve Mazel Sharon. (2009) What to Expect When You’re Expecting.(Ce qu’il faut attendre quand on attend un bébé) [traduction libre] (4e édition) New York : Workman Publishing.
  • Roger W Harms.(2004 )Mayo Clinic Guide to a Healthy Pregnancy (Guide de la Clinique Mayo pour une grossesse en bonne santé)[traduction libre] (1e édition) New York : Mayo Foundation for Medical Education and Research

Crédit photo : pixabay.

← Article précédent Article suivant →



Laissez un commentaire

Ces produits pourraient vous intérésser